FRA_KOR-2

 

LE FILM DE LA JOURNÉE   Le Nigeria et la France sont en demi-finales de la Coupe du Monde Féminine U-20 de la FIFA 2014, après avoir dominé respectivement la Nouvelle-Zélande et la République de Corée.

Face aux Océaniennes, les joueuses de Peter Dedevbo ont fait preuve d’un allant offensif et d’une efficacité redoutables. Les Falconets ont fait mouche à deux reprises en 12 minutes et, par la suite, leur supériorité n’a jamais été remise en question. Les Africaines atteignent donc le dernier carré de la compétition pour la troisième fois de suite, après Allemagne 2010 et Japon 2012.

Depuis le début de la compétition, les équipes asiatiques donnent du fil à retordre à leurs adversaires. La RDP Corée avait créé la surprise en éliminant en quart de finale les États-Unis, tenants du titre. De son côté, la France a dû en passer par l’épreuve des tirs au but pour se débarrasser de la République de Corée.

Résultats
Quarts de finale
Nigeria – Nouvelle-Zélande 4:1
France – République de Corée 0:0, 4:3 t.a.b.

Le but
Nigeria – Nouvelle-Zélande 2:0, Asisat Oshoala (12′)
L’attaquante nigériane a livré un match exceptionnel face à la Nouvelle-Zélande. Non contente d’ouvrir le score en début de rencontre, Oshoala s’est encore illustrée quelques minutes plus tard en doublant la mise. Habilement servie en profondeur par Chinwendu Ihezuo, la milieu de terrain a laissé ses adversaires sur place pour conclure à bout portant, sans laisser la moindre chance à la malheureuse gardienne néo-zélandaise.

Les moments-clés
Une affaire de vitesse : Depuis le début du tournoi, la Nigeria s’est fait une spécialité de démarrer ses matches tambour battant. Contre la République de Corée, les Falconets avaient déjà signé le but le plus rapide de l’histoire de la Coupe du Monde Féminine U-20, après 18,071 secondes de jeu. Les Néo-Zélandaises étaient prévenues, ce qui ne les a pas empêchées de subir le même sort. Cette fois, Asisat Oshoala s’est chargée d’appliquer la sentence. En débloquant la situation après 32 secondes de jeu, elle est en outre devenue la deuxième buteuse la plus rapide de l’histoire de la compétition.

Double intervention : Solene Durand s’est retrouvée sous le feu des projecteurs, quelques minutes à peine après le début de la seconde mi-temps du match entre la France et la République de Corée. Les Asiatiques pensaient avoir fait le plus difficile en obtenant un penalty consécutif à une faute de Marine Dafeur sur Lee Geummin. C’était sans compter sur Durand, partie du bon côté pour repousser la frappe de Lee Sodam. La gardienne française a ensuite fait apprécier ses réflexes en plongeant dans les pieds de Namgung Yeji pour mettre un terme définitif à cette action.

Stabilité contre rotation : Il suffit d’étudier de près les derniers matches des Bleuettes pour mesurer la qualité de l’effectif français. Toutes les joueuses ont eu l’occasion d’entrer sur le terrain, à l’exception de la troisième gardienne Deborah Garcia. Griedge MBock Bathy est la seule Française à avoir disputé l’intégralité des matches de son équipe. Cette gestion du groupe tranche avec les choix opérés par la République de Corée : le sélectionneur Jong Songchon a systématiquement reconduit le même onze de départ. Suspendue pour accumulation de cartons jaunes, Park Yeeun était la seule à manquer à l’appel en quart de finale.

La stat
700 – Le Nigeria marque les annales du tournoi cette année. À la 90ème minute du match contre Nouvelle-Zélande, Uchechi Sunday a inscrit le 700ème but de l’histoire de la Coupe du Monde Féminine U-20.

Entendu…
« Je suis très satisfait de ce que nous avons accompli jusqu’à maintenant. Je suis prêt pour la Corée du Nord. Je connais bien cette équipe et son entraîneur. Je veux gagner ce match absolument » – Peter Dedevbo, sélectionneur du Nigeria

Le programme
Mercredi 20 août 2014

Demi-finales 

RDP Corée – Nigeria, Moncton, 17h00
Allemagne – France, Montréal, 19h00
(horaires en heure locale)