James Louis-Jeune
©Crédit Photo: Andrew Dobrowolsky

 

Face aux équipes de l’Université de Sherbrooke vendredi soir, les Citadins ont récolté des résultats partagés. Alors que les hommes ont remporté leur match 4 à 0, les dames quant à elles se sont inclinées 2 à 0.

Belle victoire chez les hommes
Les Citadins ont offert une performance plus que convaincante vendredi soir face au Vert & Or de l’Université de Sherbrooke. «C’était une prestation collective de grande qualité. Les joueurs savaient qu’ils devaient faire un match plein aussi bien dans l’organisation que dans la qualité technique. Ils ont joué avec sérieux et envie donc le pointage reflète la qualité de leur travail », a expliqué l’entraîneur-chef de l’UQAM Christophe Dutarte entraîneur-chef, à sa sortie du terrain.

Le premier but est arrivé vers la 30e minute, grâce à une frappe de James Louis-Jeune. Puis, il aura fallu attendre en deuxième demie pour voir les Uqamiens hausser la marque. Les autres buts ont marqués par Yanis Hammiche, Felipe Costa de Souza et enfin Armel Dagrou.

Les Uqamiens sont donc troisièmes au classement masculin avec 11 points. Au terme de la rencontre, Armel Dagrou a été désigné joueur étoile pour ce match, et du côté de Sherbrooke c’est David Gauthier-Dussureault qui a eu cette distinction.

Une défaite pour les dames

La formation féminine des Citadins s’est inclinée 2 à 0 face au Vert & Or, classé 3e au Québec. « Dans l’ensemble c’était un bon match. Les filles ont eu un peu de difficulté à s’ajuster aux premières balles, parce qu’on est habitué de jouer sur des surfaces synthétiques [la surface à Sherbrooke est naturelle]. Mais en deuxième demie, les filles sont sorties avec l’envie et la conviction qu’elles pouvaient faire la différence. Elles ont su provoquer plusieurs occasions, mais ça n’a pas été suffisant», a raconté l’entraîneur adjoint Joe Landé
entraîneur adjoint, à la barre de la troupe pour la soirée.

Malgré leurs ennuis en première mi-temps, les Uqamiennes ont bien contrôlé les Sherbrookoises. Les deux buts ont d’ailleurs été inscrits en deuxième période (62e et 88e minute).

Le deuxième but a été inscrit sur un penalty, une décision discutable selon l’adjoint uqamien. « On n’a pas compris pourquoi on a écopé d’un rouge et donc pourquoi ce penalty a été accordé», a-t-il dit. Ce rouge a été donné à  Dafné Roldan.

Les joueuses de l’UQAM restent donc sixièmes au classement féminin avec six points. La joueuse étoile de l’UQAM est Valérie Labbé et du côté de Sherbrooke, c’est Audrey Lagarde.

 

source: Citadins UQAM