Le Rouge et Or jouera avec confiance lors du championnat canadien

Melissande Guy et Caroline Marcotte

Melissande Guy et Caroline Marcotte

Le Rouge et Or se pointera au championnat canadien de soccer universitaire féminin, qui aura lieu de jeudi à dimanche, au PEPS, par la grande porte.

En finale provinciale, les protégées de Helder Duarte ont facilement disposé des Carabins de Montréal par la marque de 40, dimanche. Après avoir encaissé la défaite à son deuxième match en saison régulière, le Rouge et Or a remporté ses 14 suivants, dont la finale.

Au début de la saison, Duarte n’a pas hésité à qualifier son groupe de joueuses comme étant le meilleur qu’il a dirigé en 20 ans.

Aucune équipe issue de la Belle Province n’a été sacrée championne canadienne depuis la mise sur pied de la classique nationale, il y a 27 ans. Le Rouge et Or espère donc écrire une page d’histoire chez lui.

Les Lavalloises casseront d’ailleurs la glace jeudi, à 18 h 30, lorsqu’elles croiseront le fer avec les Mustangs de Western, finalistes en Ontario.

«L’an dernier, au championnat canadien, nous avions vaincu Western par 2-0. Celle-ci se pointera chez nous avec sensiblement la même équipe que l’an dernier», a mentionné Duarte.

Celui-ci estime que cette rencontre donnera le ton au championnat national.

«Ça sera difficile au niveau émotif. Les filles seront fébriles parce qu’elles seront à la maison et qu’il y aura beaucoup de spectateurs. Elles ne seront certainement pas zen. En marquant le premier but, on se libérera d’une certaine pression, on jouera avec confiance. D’ailleurs, nous n’avons jamais perdu lorsqu’on a marqué le premier but, cette saison.»

Le chant du cygne

La classique nationale risque d’être particulièrement émotive pour Mélissande Guy. Cette dernière en est à sa cinquième et dernière année dans l’uniforme du Rouge et Or.

«On peut enfin dire qu’enfin, on peut penser à notre premier match du championnat canadien. La barre sera haute, mais notre plus gros ennemi restera nous-même. Si on fait ce qu’on doit, tout sera sous contrôle», a plaidé celle qui sera en nomination au niveau canadien pour son leadership et engagement social.

Troisième participation

Guy en sera à sa troisième participation à un championnat canadien universitaire.

«Aux deux premières occasions, nous avons perdu le premier match. Mais puisque, cette fois-ci, nous serons à la maison, nous serons plus reposées. Nous ne serons pas distraites par les visites touristiques. Nous connaissons le terrain et nos partisans. Pour ma dernière saison, je ne pouvais demander mieux.»

 

source: Simon Cliche | JdeQ | article

Partager

PinIt