Luis Enrique sous pression

©FC Barcelona / Luis Enrique

©FC Barcelona / Luis Enrique

Défait 1-0 à domicile contre Malaga ce weekend lors de la 24e journée du championnat, le Barça a l’occasion de se rattraper ce mardi lors de son 8e de final aller de Ligue des Champions. Le Real Madrid avec un Ronaldo buteur, s’est de son côté imposé 2-0 sur la pelouse d’Elche. Distancés en Liga à 4 points de son éternel rival madrilène, les catalans ont peut-être à demi-mot dit adieu au titre de quoi fragiliser encore un peu plus la situation de son entraineur.

 

Une fin de saison qui s’annonce délicate

Constamment remis en cause sur son management par la presse espagnole (notamment avec le refus de Messi de sortir contre Eibar), Luis Enrique est actuellement sous le feu des projecteurs. Jérémy Mathieu n’a fait qu’aggraver son cas récemment en révélant l’existence d’une altercation entre le numéro 10 argentin et son entraineur.
Dans le même temps le club culé voit deuxième place menacée avec le retour de deux concurrents tel que l’Atletico Madrid et Valence à 3 et 6 longueurs respectivement. La fin de saison de l’entraineur espagnol à la tête du Barça ne sera pas un long fleuve tranquille.

 

Une ligue des champions salvatrice ?

Pour le compte des 8e de finale aller de la ligue des champions, le Barça se déplace ce mardi en Angleterre pour y affronter un rival de taille, Manchester City. Un bon moyen pour les joueurs espagnols d’effacer la débâcle de ce weekend. Malgré un effectif pléthorique chaque saison le club mancunien peinait à confirmer son statut de colosse européen les années précédentes. Mais mauvaise nouvelle pour les barcelonais, il semblerait que cette année soit la bonne pour City qui arrive enfin à rivaliser avec les plus grosses écuries continentales. Un cap semble définitivement être passé. Une victoire catalane permettrait tout de même d’apporter un peu de sérénité au sein du club culé mais pour combien de temps ?

 

Partager

PinIt