©FIFA.com
©FIFA.com

Le championnat a repris ses droits en Suède et aux États-Unis. Si le tenant du titre a confirmé sa supériorité en Scandinavie, la journée inaugurale de NWSL a été riche en surprises et en buts. La revue hebdomadaire de l’actualité des clubs féminins nous emmène également au Japon et en Allemagne, où quelques affiches passionnantes figuraient au programme.

États-Unis : Pluie de buts pour débuter
Alors que les préparatifs pour la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2015™ occupent les esprits, la troisième saison de National Women’s Soccer League met aux prises plusieurs candidates au titre mondial. La milieu de terrain américaine Megan Rapinoe a été la première à se mettre en évidence, en signant un triplé en l’espace de 15 minutes, Seattle Reign infligeant un cinglant 5:1 à Western New York Flash. Portland Thorns a aussi entamé sa campagne de la meilleure des manières, grâce à un succès convaincant (4:1) aux dépens de Boston Breakers. avec un doublé d’Allie Long. Le Sky Blue FC a également pris les trois points face au champion Kansas City, et en profite pour établir un nouveau record en NWSL, avec six succès consécutifs. Buteuse dans cette rencontre, la Danoise Nadia Nadim totalise huit buts en sept matches depuis son arrivée l’année dernière. La première réalisation de la saison est à mettre à l’actif de l’internationale américaine Carli Lloyd, qui a participé à la victoire (2:0) de Houston Dash sur Washington Spirit dans le lever de rideau de la saison.

Suède : Le championnat en attendant l’Europe
Les deux représentants suédois en quarts de finale de la Ligue des champions féminine de l’UEFA ont connu des fortunes diverses. Rosengard a pris les commandes à la faveur d’une meilleure différence de buts. Le tenant du titre a dû inverser une situation compromise sur le terrain d’Orebro. Menées d’un but à la pause, les championnes ont frappé par quatre fois au retour des vestiaires notamment grâce à l’internationale suisse Ramona Bachmann, buteuse à deux reprises. Linkoping n’a pas eu autant de réussite sur le terrain d’Eskilstuna. Les locales l’ont emporté sur la plus petite des marges, grâce à leur nouvelle recrue Olivia Schough. Enfin, Göteborg a débuté du bon pied en s’imposant 2:0 sur la pelouse de l’AIK grâce aux Néerlandaises Lieke Martens et Manon Melis.

Allemagne : Wolfsbourg reprend le dessus
Le VfL Wolfsbourg et le 1.FFC Francfort ont remis les pendules à l’heure dans les matches en retard en Bundesliga. Les Wölfinnen ont repris le fauteuil de leader au Bayern Munich, à la faveur d’une victoire sans appel (4:0) sur Iéna avec un doublé d’Alexandra Popp. Francfort a connu davantage de difficultés pour venir à bout du Bayer Levekusen sur son terrain, mais les septuples championnes d’Allemagne ont tout de même fait la différence en fin de match par l’internationale espagnole Veronica Boquete. À trois journées de la fin de la saison, deux points seulement séparent les trois équipes sur le podium. La Turbine Potsdam reste en embuscade, à cinq points de Wolfsbourg.
Le podium : Wolfsbourg (48 points), Bayern Munich (47), 1.FFC Francfort (46)

Japon : Leonessa poursuit sur sa lancée
Après trois journées, l’INAC Kobe Leonessa réalise un sans-faute. Les triples lauréates de l’épreuve veulent faire oublier le parcours catastrophique réalisé la saison dernière. Leonessa s’est aisément débarrassé (3:1) de Speranza Osaka, tandis que son rival le NTV Beleza était tenu en échec (1:1) par JEF United. Tenant du titre, Urawa Red Diamonds a débloqué son compteur, à la faveur d’un net succès 4:1 sur Okayama Belle Yunogo. Pendant ce temps, en deuxième division, fraîchement arrivée en provenance d’Urawa, Shiho Tomari a inscrit les six buts de Nagano Parceiro face à Nojima Stella, encore invaincu jusque-là.
Le podium : INAC Kobe Leonessa (9), NTV Beleza, Vegalta Sendai (7)