Les Canadiennes au pied du podium à Toronto 2015

20150724_canWNT_PanAm_byCBC

Un manque de buts, et non pas d’occasions, a causé la chute de l’Équipe nationale féminine du Canada aux Jeux panaméricains de Toronto 2015 vendredi soir, s’inclinant 2 à 1 aux mains du Mexique.

Les Canadiennes ont offert une superbe prestation, maintenant la possession du ballon durant tout le match et créant plusieurs occasions, mais se butant fois après fois comme si un mur se dressait sur la ligne de but, malgré la grande activité dans le tiers offensif.

« Nous désirions vraiment remporter cette médaille de bronze pour le Canada », a déclaré le milieu de terrain de 16 ans Gabrielle Carle après le match. « Nous avons tout donné, nous sommes revenues plus fortes en deuxième demie et nous avons été résilientes malgré le fait que nous n’avons pas pu marquer ce but. »

Carle a été une de plusieurs joueuses qui se sont distinguées au cours de la soirée, ce qu’a rapidement indiqué l’entraîneur-chef Danny Worthington après la défaite.
« Je crois que les jeunes joueuses ont fait preuve de résilience en deuxième demie », affirme Worthington. « Pour la deuxième fois dans le tournoi, nous avons dominé l’adversaire au chapitre des tirs, nous sommes restés dans leur demie de terrain, nous avons profité de 59 % de la possession durant cette rencontre. »

« Je suis très fier de leur rendement. J’ai beaucoup appris à propos de cette équipe, j’ai vu des prestations très impressionnantes. Janine Beckie a été superbe [Gabrielle] Carle a grandi lors de ce tournoi. Quelle sortie pour une fille de 16 ans! Il y a eu de l’excellent jeu de Shelina Zadorsky. En l’absence de Kadeisha, elle a élevé son jeu d’un cran. Au cours du tournoi, il quelques jeunes joueuses ont ont grandi et qui ont éclot. »

Worthington et John Herdman, qui était aussi présent pour le tournoi ont remarqué les éléments positifs du tournoi et comment les objectifs de développement qu’ils avaient établis pour les jeunes joueuses ont été atteints.

« Je crois que si vous demandez à l’entraîneur-chef de l’Équipe nationale féminine et au directeur du programme, nous venons de disputer un match pour la médaille de bronze et nous avons été dans le coup à chaque match », a commenté Herdman. « Nous avons affronté la sixième équipe au monde (Brésil) et nous lui avons tenu tête. Cette équipe du Mexique est expérimentée, que notre équipe nationale senior a vaincu par seulement un but dans nos quatre derniers affrontements. Quand on y regarde bien, c’est une belle expérience ce soir pour nos jeunes joueuses et il leur faudra du temps pour s’habituer au rythme, à la vitesse et aux types de styles et de tactiques. Cela fait partie de leur apprentissage et de leur parcours. »

Si trois des adversaires du Canada se sont présentés à Toronto avec leur équipe senior complète, le Canada avait bien avant la compétition annoncé ses couleurs en utilisant le tournoi comme un tremplin pour les qualifications olympiques au début de 2016.

« Honnêtement, le résultat n’a jamais été important à mon point de vue », ajoute Herdman. « Ce qui important était le rendement. C’est important dans l’esprit des joueuses qu’elles voulaient rendre le pays fier et monter sur le podium des Jeux panaméricains et nous les avons certainement poussés vers ce but, mais je dois vous dire que je suis heureux de ce parcours. »

« Je sens qu’avant le tournoi, nous ne possédions pas la même confiance que j’ai maintenant, et la même conscience de notre jeu alors j’en suis très heureuse », a indiqué Carle à propos des leçons tirées de cette compétition malgré la fin décevante.

Si quelqu’un doutait des intentions des joueuses, l’étoile montante Jessie Fleming, qui a disputé trois phases finales de Coupe du Monde de la FIFA en plus du tournoi des Jeux panaméricains en un an et demi, a été rapide à les faire taire.

Quand on lui a demandé ce qu’elle trouvé le plus difficile de cet été fort chargé de soccer qu’elle vient de connaître, elle a répondu que c’était « de ne pas avoir pu monter sur un podium pour vous (les partisans). C’est pourquoi nous jouons, pour rendre notre peuple fier et de vous offrir des raisons de vous réjouir. C’est donc un peu décevant que nous ne soyons pas parvenues à marquer depuis quelques matchs. Je crois qu’on aurait pu mieux faire. »

Le Canada prend le quatrième rang à Toronto 2015, tandis que le Mexique repart avec la médaille de bronze. Le Brésil et la Colombie se disputeront la médaille d’or samedi.

RAPPORT DE MATCH: Canada WNT 1:2 Mexique

Feuille de match officielle disponible sur toronto2015.org

 

PHOTO: ©Soccer Canada

Partager

PinIt