2015-09-29_BARCELONA-B._LEVERKUSEN_48.v1443560628

Epique et renversant, le FC Barcelone s’impose face au Bayer Leverkusen grâce à deux buts inscrits coup sur coup par S. Roberto et L.Suarez après avoir été mené au score

Le Barça a obtenu trois points vitaux sur sa pelouse face au Bayer Leverkusen en deuxième journée de la Ligue des Champions. Lors de cette première rencontre sans Messi, les allemands ont ouvert le score face à des catalans qui ont payé cher leur manque d’efficacité en début de rencontre. De plus, le FC Barcelone compte désormais ses blessés après la sortie d’Iniesta à la 60ème minute. Mais rien n’a pas pu mettre à mal l’orgueil des blaugranas, piqués au vif par l’ouverture du score et qui n’ont jamais baissé la tête. Preuve en est le renversement total de situation, sur deux éclairs survenus en deux minutes, à la 80ème et à la 82ème et qui ont permis au Barça de revenir au score au score et de passer devant le Bayer par l’intermédiaire de Sergi Roberto et de Luis Suarez. Les catalans sont désormais leaders de leur groupe. Et plus sûrs de leur force que jamais.

Précédemmennt, le Bayer Leverkusen qui se déplaçait au Camp Nou n’avait rien à voir avec celui qui s’y était incliné 7-1 en 2012. Les allemands ont démontré leur ambition dès la première minute, quand Ter Stegen dût intervenir devant  un centre de Bellarabi reprit par Chicharito, à bout portant. Les débuts de rencontres étaient intenses et les actions allaient d’un but à l’autre. Leno, le gardien du Bayer, intervint sur une tête de Rakitic (5ème) et de Sandro (9ème), mais Klamp fut aussi tout proche d’ouvrir le score (19ème).

Une fois n’est pas coutume, le Barça n’arrivait pas à concrétiser sa domination. Et ce qui devait arriver arriva. Sur un coup de patte de Çalhanoglu, Papadopoulos reprit un corner de la tête, en devançant Mathieu et Ter Stegen au premier poteau. Les allemands prirent les devants au tableau d’affichage dès la 22ème minute. Le Barça sembla prendre un coup sur la tête et continuait à être gêné par le pressing haut des visiteurs. Ter Stegen dût même intervenir face à Bellarabi, tout proche de tuer le match (35ème).

Neymar fit se lever le Camp Nou sur un centre qui vint heurter le montant adverse. Fausse joie. Sandro reprit le cuir par la suite mais la défense allemande sauva miraculeusement sur sa ligne (39ème).

Au retour des vestiaires, le Barça évoluait avec trois attaquants en prenant des risques. Chicharito était tout proche d’inscrire le second but de son équipe (49ème) mais son ballon s’envola alors qu’il était seul face à Ter Stegen. Par la suite, Sandro manqua l’égalisation (51ème), tout comme Neymar (56ème). Les catalans prenaient le match à leur compte avant la blessure d’Iniesta, un des leaders offensif blaugrana sur le terrain (60ème). Les trois changements effectués par Luis Enrique allaient dynamiser l’attaque du Barça : Jordi Alba, Sergi Roberto et Munir.

En fin de rencontre, Sergi Roberto put enfin égaliser, en reprenant rageusement un ballon relâché par le portier allemand. Il fut imité, et de quelle manière, par Suarez, qui reprit majestueusement un centre en retrait de Munir en pleine lucarne. Deux minutes d’extase au Camp Nou !

 

FC Barcelone | PHOTO: MIGUEL RUIZ