2717861_full-lnd

Manchester City, notamment grâce à un triplé de Raheem Sterling, cavale en tête tandis que Jürgen Klopp a évité le faux-pas pour ses débuts avec Liverpool, samedi lors de la 9e journée de Premier League. Grâce au réalisme inhabituel de leur ailier, les Citizens ont torpillé 5-1 le promu Bournemouth (17) et comptent désormais 21 points.

Derrière, Arsenal (2), qui a pris son temps pour s’imposer 3-0 à Watford (14), et Manchester United(3), plus rapidement vainqueur d’Everton (9) sur le même score, suivent le rythme à deux points du leader.

Plus bas dans le classement, le nouvel entraîneur des Reds n’a pas complètement réussi à secouer son équipe chez Tottenham (7). Les Reds restent 10e à un point de leur adversaire du jour après leur nul 0-0 à White Hart Lane. C’est néanmoins la première fois en neuf matches qu’ils n’encaissent pas de but… Ce 3e nul d’affilée des Reds, qui n’ont gagné qu’un seul de leurs dix derniers matches, ne devrait cependant valoir aucune remontrance à Klopp.

Juste en-dessous, Chelsea fait un bond en se hissant au 11e rang avec 11 points grâce à une victoire (2-0) bien laborieuse contre Aston Villa (18). Mais, au moins, le retour de suspension de Costa, impliqué sur les deux buts, va permettre à Jose Mourinho de souffler un peu.

Rooney rejoint Andy Cole
Mais malgré cette victoire, ces Blues continuent de faire peine. « Mou » avait pourtant choisi de faire sans Ivanovic, Matic et Hazard, chamboulant ainsi une nouvelle fois son dispositif en faisant remonter Fabregas en N.10, en relançant Terry et en déportant Azpilicueta à droite. Baba à gauche et Loftus-Cheek au milieu, ont sorti leur épingle du jeu, mais c’est Costa avec un but (34) et en provoquant le but contre son camp de Hutton (54), qui retire les lauriers du jour. Avant d’aller à Kiev mardi, c’est déjà ça de pris pour un Mourinho encore chahuté comme rarement cette semaine.

Mais ceux qui ont fait forte impression lors de cette journée sont les deux Mancuniens. Les Citizens, qui restaient sur un carton contre Newcastle (6-1), pouvaient se demander comment faire sans Silva, ni Agüero, auteur d’un quintuplé face aux Magpies. Ils ont rapidement répondu à la question puisque Bony, avant d’inscrire un doublé tardif, a permis à Sterling d’ouvrir le score puis a marqué à son tour dès la 11e minute. Brillant, de Bruyne a également montré de belles choses avant la réception de Séville mercredi en Ligue des champions.

Le métronome Sanchez
Les Red Devils restaient eux sur une claque à Arsenal et ils renouent donc avec la victoire au bon moment, quatre jours avant d’aller à Moscou. Une victoire loin d’être anodine car les Toffees, qui n’avaient été battus qu’une seule fois cette saison, ne réussissent pas forcément toujours aux joueurs de MU, dominés lors de leur trois dernières visites. Milieux exemplaires, Schneiderlin (18) et Herrera (22), préféré à un Depay qui peine depuis quelques semaines, ont débloqué la rencontre. A l’heure de jeu, Rooney a même inscrit son 2e but seulement cette saison, et le premier loin d’Old Trafford depuis novembre. Ce qui lui permet, avec 187 réalisations en Premier League, de rejoindre l’ex-Red Devil Andy Cole à la 2e place du classement des meilleurs buteurs, dominé de loin par Alan Shearer (260 buts).

En fin d’après-midi, les Gunners, avec un Özil travailleur, ont fait la différence dans les 30 dernières minutes par Sanchez, auteur de son 7e but en quatre matches en club, Giroud, et Ramsey, mais ils avaient tangué en 1re période face à la vitesse de Deeney. Pour la 1re fois cette saison, les Londoniens enchaînent donc une 3e victoire d’affilée en championnat. Avant de recevoir le Bayern mardi, ça ne peut jamais faire de mal.