4224301059-27092015_yvs0653
©Photo: Yves Longpré

Pour la troisième saison consécutive, la meilleure joueuse de soccer universitaire au Québec est une porte-couleurs du Vert & Or.

L’étudiante athlète de milieu de terrain Audrey Lagarde a en effet été proclamée la joueuse par excellence de la Ligue universitaire provinciale, après les deux sacres de sa coéquipière Marie-Ève Jacques en 2013 et 2014.  Meilleure pointeuse cet automne, l’ancienne des  Indiennes du Collègue Ahuntsic, équipe avec laquelle elle a gagné la médaillée d’or du Championnat canadien collégial en 2012, a mérité pas moins de six titres de joueuses du match lors de la dernière campagne.  Native de St-François, Audrey avait été sélectionnée au sein de la deuxième équipe d’étoiles à sa première saison universitaire l’an dernier.

« Audrey a fait preuve cette année d’une régularité dans ses performances sur le terrain. Elle a su tirer profit de ses qualités individuelles pour les mettre au service du collectif. Déterminante à plusieurs reprises, elle est capable de marquer aussi bien dans le jeu, que sur les phases arrêtées. Sa nomination comme joueuse par excellence n’est pas une surprise et en travaillant comme elle le fait, je suis persuadé qu’elle récoltera d’autres distinctions dans un futur proche », décrit l’entraîneur du Vert & Or Alfred Picariello, au sujet de sa joueur no 10.

Marie-Ève Jacques et Amélie Tremblay, également du Vert & Or, méritent pour leur part une place au sein de la première équipe d’étoiles du circuit, et ce, pour une deuxième saison consécutive. Lagarde prend bien sûr elle aussi place au sein de ce groupe sélect.

Audrey Lagarde et Marie-Ève Jacques ont dominé la colonne des buteuses de la Ligue universitaire du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), avec des totaux respectifs de 14 et 13 buts. Quant à Amélie Tremblay, la finissante de cinquième année qui vit ses derniers matchs en carrière est un pilier de la défensive sherbrookoise qui n’a accordé que 17 buts cet automne.

Audrey Lagarde et Marie-Ève Jacques ont dominé la colonne des buteuses de la Ligue universitaire du Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), avec des totaux respectifs de 14 et 13 buts. Quant à Amélie Tremblay, la finissante de cinquième année qui vit ses derniers matchs en carrière est un pilier de la défensive sherbrookoise qui n’a accordé que 17 buts cet automne.

Rappelons que les trois vedettes individuelles du Vert & Or que sont Lagarde, Jacques et Tremblay ont toutes trois été des atouts au sein de la sélection canadienne qui a récolté une historique quatrième position aux derniers Jeux universitaires mondiaux d’été, en Corée du Sud en juillet dernier.À noter qu’aucune porte-couleurs de l’Université de Sherbrooke ne figure parmi les membres de la deuxième équipe d’étoiles du circuit du RSEQ.

Après avoir pris le deuxième rang au terme des 14 parties de la saison régulière, le Vert & Or affrontera à domicile ce vendredi à 19 h les Carabins de l’Université, sur la surface synthétique du Campus principal, en demi-finale. Une victoire de la troupe de l’UdeS combinée à un gain du Rouge et Or de l’Université Laval sur les Martlets de McGill, dans l’autre demi-finale à Québec, garantirait au Vert & Or une qualification au Championnat de Sport interuniversitaire canadien pour une deuxième fois en quatre ans.

Pas d’étoiles masculines…

Chez les hommes, aucun membre de la formation masculine de soccer Vert & Or n’a été choisi parmi les étoiles de la Ligue universitaire provinciale à la suite de l’annonce du RSEQ.

Par contre, le vétéran et finissant David Giroux-Jérôme a obtenu le prix du leadership et de l’engagement social. Le capitaine de la troupe de David Guicherd est vice-président du comité social de l’Association générale des étudiants en éducation physique et membre du comité des athlètes du Vert & Or. Entraîneur de l’équipe masculine AA des moins de 13 ans du Dynamo de St-Eustache l’été dernier, David a présidé et animé le dernier souper des étudiantes et étudiants de la Faculté des sciences de l’activité physique  (FASAP) de l’Université de Sherbrooke.

source: Vert & Or | René Roy | article