2744464_full-lnd

Après Manchester City samedi, et en attendant peut-être Leicester lundi, Arsenal a pris à son tour la tête du Championnat d’Angleterre après sa victoire tranquille sur le terrain de la lanterne rouge Aston Villa (2-0), dimanche lors de la 16e journée.

Arsenal, qui s’est imposé grâce à ses hommes en forme, le buteur Olivier Giroud et le passeur Mesut Özil, compte 33 points, soit une unité d’avance sur Manchester City et Leicester.

Mais alors que les Citizens, prochains adversaires des Gunners, avaient laborieusement dominé Swansea samedi (2-1), les surprenants Foxes conservent une chance de repasser devant puisqu’ils recoivent Chelsea (16e) lundi (21h00).

En fin d’après-midi, Tottenham et Liverpool voulaient également prendre l’ascenseur contre Newcastle et West Bromwich Albion, quitte à monter moins haut, mais ils ont cruellement déchanté en se montrant tous les deux incapables de gagner à domicile. Pour le plus grand bonheur de Manchester United, qui sauve ainsi sa 4e place malgré sa défaite à Bournemouth (2-1) samedi.

Garde n’a pas trouvé la solution
Les Gunners, même en ayant relâché leur étreinte en seconde période sur des Villains courageux mais limités, ont eux tué rapidement le suspens.

Après une faute sur Walcott dès la 8e minute, Giroud a ainsi ouvert la marque sur penalty quatre jours après son triplé au Pirée lors de l’homérique qualification en Ligue des champions contre l’Olympiakos (3-0). Il s’agit du 50e but en Premier League du Français, son 9e cette saison.

Ensuite, Özil a délivré à Ramsey (38) sa 13e passe décisive de la saison. Histoire de ne pas être en reste, Cech a enfin fait ce qu’il fallait pour terminer un 169e match de championnat sans encaisser de but et rejoindre ainsi le détenteur du record, David James.

Invaincu depuis 1998 à Villa Park, Arsenal, jusque-là jamais seul en tête cette année, retrouve des couleurs avec une série inédite de cinq rencontres sans revers cette saison. Alors qu’il n’avait remporté qu’un des quatre matches précédents en championnat.

Côté Aston Villa, l’ex-Gunner Rémi Garde n’a pas réussi l’exploit de dominer son mentor Arsène Wenger. Son équipe, qui n’a plus gagné depuis la première journée, est désormais à 8 points du premier non relégable.

Après cinq matches à sa tête, le technicien français n’a visiblement toujours pas trouvé la solution pour éviter la relégation qui se dessine.

Liverpool au bout du temps additionnel
Les inconstants Spurs, qui pouvaient eux revenir à trois points du podium en cas de succès, restent finalement 5e. Battus 2-1 par Newcastle, ils n’ont gagné qu’une seule de leurs cinq dernières sorties.

Ils ont pourtant ouvert le score par Dier (39), mené jusqu’à la 74e minute et l’égalisation de Mitrovic mais se sont finalement inclinés, pour la première fois depuis la première journée, sur un but de Perez dans le temps additionnel (90+3).

Les Magpies d’un Steve McLaren très inspiré n’avaient eux plus battu les Londoniens trois fois d’affilée depuis 1911 et sortent de la zone rouge (15e). Après l’exploit contre Liverpool (2-0) dimanche dernier, cela va désormais mieux à Newcastle qui attendait deux succès coup sur coup depuis un an.

En revanche, cela ne va toujours pas fort à Anfield pour Liverpool, qui a attendu la 6e minute du temps additionnel pour sauver les meubles (2-2) contre les Baggies (13e).

Avec 24 unités, l’équipe de Jürgen Klopp, qui n’a pris que quatre points sur ses quatre derniers matches dans son stade, est 9e. Mais le but inespéré d’Origi (90+6) après celui du revenant Henderson (21) lui évite toutefois une deuxième défaite de rang.

Ce sont les corners de WBA, sanctionnés par des buts de Dawson (30) et Olsson (73), qui ont fait très mal à Liverpool. Fautif sur le premier but encaissé, Mignolet ne s’est pas rassuré non plus.

source: AFP via FIFA.com