2744988_full-lnd

Dans son dernier tour d’horizon de l’actualité du football féminin, FIFA.com vous emmène en Australie, en France, en Allemagne et en Australie, où les poids lourds ont enregistré des succès convaincants. Lyon et Wolfsbourg abordent ainsi la trêve hivernale dans les meilleures conditions, tandis que Melbourne City poursuit sa domination sans partage en W-League. Pendant ce temps en Italie, une buteuse inusable a encore vécu un week-end faste.

France : L’inexorable progression de Lyon
L’équipe rhodanienne s’est rappelée au bon souvenir de ses concurrents en étrillant le malheureux Saint-Maur 8:1. L’internationale norvégienne Ada Hegerberg s’est offert pour l’occasion un triplé, confortant ainsi sa place en tête du classement des buteuses. En revanche, les premiers poursuivants de l’OL ont connu davantage de difficultés, à deux journées de la trêve. Montpellier a bataillé dur pour remporter le derby face à Nîmes : Laëtitia Tonazzi a marqué l’unique but de la partie dans les dernières minutes. Troisième, le Paris Saint-Germain n’a dû son succès sur Rodez qu’à une réalisation d’Anja Mittag.

Le podium : Lyon (48), Montpellier (44), Paris Saint-Germain (43)

Australie : Melbourne City sur sa lancée
Pour sa première saison en W-League, Melbourne City poursuit son parcours triomphal. Le nouveau venu a porté sa série victorieuse à huit unités, face aux Newcastle Jets. Dominatrices, les joueuses de Melbourne ont cependant dû se contenter d’un succès étriqué (1:0). C’est la première fois dans sa jeune histoire que ce club doit se contenter d’une si maigre moisson offensive. Contrairement à son habitude, Kim Little s’est révélée peu en verve devant le but adverse, laissant le soin à la jeune Beattie Goad (l’une des deux seules joueuses côté City à ne pas être internationale) d’inscrire le but de la victoire. De leur côté, Canberra United et le Sydney FC ont renforcé leurs chances de participer aux play-offs. Le premier n’a laissé aucune chance à Adelaide United (4:0), tandis que le second s’est nettement imposé (4:2) devant Perth Glory. Les internationales australiennes Michelle Heyman (Canberra) et Kyah Simon (Sydney) ont toutes deux signé un doublé.

Le podium : Melbourne City (24 points), Canberra United (16), Sydney FC (13)

Allemagne : Un quatuor en verve
Les quatre ténors de la Bundesliga féminine l’ont tous emporté ce week-end. Leurs supporters en seront soulagés, d’autant que la saison a, jusqu’ici, été plutôt riche en surprises. Le Turbine Potsdam semble retrouver des couleurs au lendemain de son triomphe 4:0 sur le Werder Brême. Tenant du titre, le Bayern Munich maintient quant à lui la pression sur ses rivaux à la faveur de son succès 3:1 face à Hoffenheim, bâti sur un doublé de Sara Däbritz. Wolfsbourg et Francfort ont mis un terme à une série de résultats décevants en venant respectivement à bout de Cologne et du Bayer Leverkusen.

Le podium : Bayern Munich (31), Wolfsbourg, Francfort (22)

Italie : Situation inchangée au sommet
L’Italie a vu une véritable pluie de buts d’abattre sur le championnat, sans que le classement s’en trouve bouleversé pour autant. Les six rencontres au programme ont produit 38 réalisations, partagées pour la plupart entre les quatre premiers du classement. Champion en titre, Vérone a prolongé sa série de victoires en écrasant Riviera di Romagna 8:1. Mozzanica (5:0) et Brescia (7:0) n’ont pas fait dans le détail non plus. Le carton de la semaine a cependant été réalisé en Toscane où Florence, nouveau venu à ce niveau, a signé un cinglant 11:0 aux dépens de Vittorio Veneto. L’inusable Patrizia Panico s’est relancée dans la course à un sixième titre de Capocannoniereconsécutive en s’offrant un quadruplé.

Le podium : Vérone (18), Mozzanica (15), Brescia (13)

source: FIFA.com | PHOTO: ©Getty images