2747712_full-lnd

Le moment est venu de se pencher sur les statistiques étonnantes des 12 nominés pour le FIFA Ballon d’Or qui espéreront recevoir le prix suprême de leur catégorie, le 11 janvier prochain à Zurich.

16 buts marqués en Ligue des champions de l’UEFA au cours de l’année calendaire 2015 : Cristiano Ronaldo a établi là un nouveau record, grâce notamment à ses 11 réalisations lors de la phase de groupes de l’édition 2015/16 de la compétition. Ces 11 buts constituent par ailleurs un record pour la phase de groupes de la plus grande compétition européenne.

6 buts dans cinq finales disputées en 2015 : Lionel Messi n’a peut-être pas marqué dans la finale de la Ligue des champions de l’UEFA 2014/15, mais il s’est rattrapé en inscrivant un doublé en finale de la Coupe du Roi ainsi que dans la Supercoupe de l’UEFA. Il a également trouvé le chemin des filets en Supercoupe d’Espagne et en finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA au Japon. L’ Argentin en est désormais à 24 buts en 28 finales disputées sous le maillot barcelonais.

2 finales continentales gagnées : Neymar fait désormais partie des rares joueurs ayant remporté la Copa Libertadores et la Ligue des champions de l’UEFA. En marquant en finale contre la Juventus en juin dernier, il est de surcroît devenu le premier et seul joueur de l’histoire à avoir fait trembler les filets et à s’être imposé en finale des deux compétitions.

13 minutes entre le premier et le troisième but de Carli Lloyd dans la finale de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA™ : l’Américaine a réalisé à Vancouver un triple exploit. Près d’un demi-siècle après le premier triplé de l’histoire de la Coupe du Monde inscrit par Geoff Hurst, Lloyd est entré dans le panthéon des auteurs detriplés en finale d’un Mondial. Elle a en outre réussi cet exploit 89 minutes plus rapidement que l’Anglais. Enfin, le premier de ses trois buts est le plus rapide de toutes les finales de Coupe du Monde Féminine.

3 trophées de Meilleure joueuse de l’année de l’AFC : après avoir décroché la récompense individuelle suprême du continent asiatique en 2011 et 2012, Aya Miyama a récidivé en 2015. La capitaine des Nadeshiko a emmené son pays en finale de la Coupe du Monde Féminine pour la deuxième fois consécutive, et ainsi participé au tournoi pour la quatrième fois d’affilée.

6 buts en 553 minutes ont permis à Celia Sasic de s’adjuger le Soulier d’Or adidas de Canada 2015 aux dépens de Lloyd, qui a marqué autant de buts, mais en plus de temps passé sur le terrain. L’Allemande, qui a pris sa retraite internationale à l’issue de la compétition, a donc tourné à une moyenne d’un but toutes les 92 minutes au Canada.

10 victoires au cours des 10 premières journées de la Bundesliga 2015/16 : Pep Guardiola a permis au Bayern Munich d’établir un nouveau record en première division allemande et de confirmer sa domination sur le football d’outre-Rhin. En devenant champions d’Allemagne pour la troisième fois consécutive en 2014/15, cette fois avec 10 points d’avance sur leur premier poursuivant Wolfsburg, les Bavarois ont égalé le record national en la matière.

5 trophées ont été remportés par Luis Enrique au cours de sa première année calendaire complète sur le banc du FC Barcelone. Seul Pep Guardiola avant lui avait réussi à gagner ainsi la Liga, la Coupe du Roi, la Ligue des champions de l’UEFA, la Supercoupe de l’UEFA et la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA au cours de la même année.

99 ans après la première participation du Chili à la compétition suprême des nations en Amérique du Sud, Jorge Sampaoli a permis à la Roja de remporter en 2015 la Copa América pour la première fois de son histoire, en battant en finale le pays natal du sélectionneur, l’Argentine.

3 Coupes du Monde Féminines sont au palmarès de l’équipe des États-Unis depuis que Jill Ellis a conduit les Stars and Stripes vers leur premier titre mondial depuis 16 ans. La coach née en Angleterre a par la même occasion perpétué une tradition et battu un record : non seulement les Américaines ont toujours été présentes dans le dernier carré de la Coupe du Monde Féminine, mais en plus elles sont aujourd’hui les seules à avoir remporté la compétition à trois reprises, après avoir battu le Japon en finale en juillet dernier au Canada.

25 ans après la dernière participation de l’Angleterre à une demi-finale d’un tournoi mondial, Mark Sampson a permis aux Lionnes de marcher dans les pas de l’équipe qui avait atteint le dernier carré de la Coupe du Monde de la FIFA, Italie 1990™. Les féminines anglaises ont même fait mieux que Gary Lineker, Paul Gascoigne et compagnie en atteignant la troisième place de Canada 2015. Il s’agit tout simplement de la meilleure performance de tous les temps pour une sélection nationale anglaise, derrière le sacre de 1966.

9 matches de Coupe du Monde Féminine sans connaître la défaite : c’est l’extraordinaire série qui a pris fin pour le coach du Japon, Norio Sasaki, en finale de l’édition 2015 du tournoi. L’Entraîneur de l’Année FIFA pour le football féminin en 2011 a permis aux Nadeshiko d’atteindre une deuxième finale de Coupe du Monde consécutive après avoir gagné tous leurs matches jusqu’en finale.

 

source: FIFA.com | PHOTO: Getty Images