Mont-Royal Outremont étouffe le Dynamo

Le Dynamo de Québec apprend à la dure. À son premier match en Première Ligue de soccer du Québec, la formation québécoise s’est inclinée 4-0 face aux champions en titre Mont-Royal Outremont.

Débuts difficiles donc pour la troupe de l’entraîneur-chef Edmond Foyé, qui a vu ses protégés se prendre trois buts en l’espace de huit minutes vers la fin de la première demie. Match difficile aussi pour le gardien Mario Gerges, remplacé à la mi-temps.

Le Dynamo avait pourtant bien commencé le match, se créant quelques occasions de marquer en contre-attaque. Bonano Beugre Gnenago a raté un filet désert lorsque son tir est parti en chandelle. Puis, Billal Qsiyer voyait sa frappe heurter le poteau gauche avec autorité à la 16e minute. Après, ce fut tout Mont-Royal Outremont, sauf quelques éclaircissements québécois en cours de route.

Le premier but est venu à la 32e minute des pieds d’Adama Sissoko. En se retournant, il a bien cadré sa frappe, mais sans trop de conviction. Gerges a partiellement arrêté le ballon, qui a toutefois poursuivi sa course vers le fond de la cage. Un jeu qu’il aimerait sans doute revoir.

À peine cinq minutes plus tard, le prolifique marqueur Frederico Moojen, cinq fois souliers d’or, ouvrait son compteur sur une erreur de jugement de Gerges. Moojen se retrouvait ainsi avec un filet désert. 2-0 MRO. Puis Moojen en remettait trois minutes plus tard, cette fois sur une jolie bicyclette. La quatrième réussite des Montréalais allait venir en début de deuxième mi-temps, anéantissant du coup les espoirs de remontée du Dynamo.

Après la rencontre, le pilote du Dynamo parlait d’un manque d’application. « Nous avons travaillé depuis deux semaines sur certains principes que l’on devait mettre en pratique, mais je n’ai rien vu de cela aujourd’hui, a expliqué l’entraîneur. Difficile après de retirer un enseignement de tout ca. On a juste pas fait ce que l’on devait faire. »

« Je suis déçu, évidemment. On avait tellement d’émotions par rapport à ce match. Les gars voulaient bien faire pour représenter la région. On a tenté toute la semaine de désamorcer cet état d’esprit, mais l’émotion en pris le dessus », a analysé Edmond Foyé.

Le capitaine du Dynamo, Samuel Georget, parlait dans le même sens que son entraîneur. « Nous avions un plan de match et on ne l’a pas respecté. Mais je pense surtout qu’on a trop respecté nos adversaires. On les attendait alors qu’on aurait dû les mettre sous pression », a souligné le milieu de terrain français.

« Après, quand tu traines de l’arrière 3-0, ce n’est plus le même match. Pour être honnête, ça passe plutôt mal, c’est un match qui donne un goût amer. Ce n’est pas ce que nous avions prévu, ce que nous avions imaginé. »

Le Dynamo aura la chance de se reprendre rapidement alors qu’il recevra la visite du CS Longueuil samedi prochain à 16h, toujours au Complexe Honco.

Environ 300 personnes sont venues braver le mauvais temps pour assister à ce premier match historique.

Notons la présence impressionnante de la section de supporters Ludovica. Banderolles, drapeaux, fumigènes aux couleurs bleu et or étaient au rendez-vous. Belle ambiance!

 

source: Pierre-Luc Tremblay – ARSQ

Partager

PinIt